mercredi 9 novembre 2011

Anciens plans de la commune d'Arnex sur Orbe

Anciens plans et cartes de la commune d’Arnex-sur-Orbe

Il n’existe malheureusement pas de très vieux plans de la commune d’Arnex sur Orbe.

Sans les remplacer, deux documents intéressants nous donnent de précieuses indications.
Il s’agit du transon de 1556 et de celui de 1803 qui décrivent le tracé des chemins de la commune et la façon dont ils ont été bornés.

Transon, ce terme un peu tombé dans l’oubli désigne la description du tracé des chemins existants sur le territoire avec une mention précise de l’endroit où sont posées les bornes, des bornes fixant la limite entre les routes, chemins, sentiers communaux et les fonds voisins.

Les chemins d’Arnex bornés en 1554, introduction au document :
« Pour ce que la mémoire des hommes est labile, ne pouvant toujours soi souvenir des choses que en leur présence se font, même qu’il n’est possible pouvoir vivre toujours en ce monde, ains nos corps retourner en terre de laquelle ils sont issus, non sans cause les anciens ont eu en recommandation les tans excellens et mémorables élémens des lettres sans le le moien desquelles l’on ne pourrait bonnement avoir connaissance des choses passées et moins celles que modernement se font et transigent, pourroient parvenir à la notice de nos successeurs… »

Ainsi commence dans le français de l’époque, la description du plan des bornes des charrières, sentiers publics, des dévies et chouchis communs existants rière la Maïorie d’Arnex.
C’est à la demande des autorités du village, soit ses gouverneurs et prud’hommes et par autorisation de Bénédict de Diesbach, bailli de Romainmôtier, que ce travail est effectué durant le mois d’avril 1554.


Première page du transon de 1554

Mais ces transons sont des descriptions, certes très utiles mais pas des plans.

Les premiers plans connus d’Arnex datent du 19ème siècle et se trouvent aux Archives cantonales vaudoises (ACV), soit :

            La carte topographique du village d’Arnex de 1810
            réalisée par Jean-Frédérich Cavat de Croy                  (GC 1256/1)

            La carte du territoire de la commune d’Arnex de 1867
            par Louis Deluz de Romanel                            (GC 1256/2)


Quant aux plans cadastraux, on peut également consulter aux ACV:
            Les plans géométriques de 1808 et 1809
            de Cavat  (GB 256/a1-a3)

            Le Plan du territoire de la Commune d’Arnex de 1865
            de Louis Deluz  GB 256/b1, b2)

Les cartes Siegfried

Ces diverses cartes ont été éditées dès la fin du 19ème siècle.
Pour notre région ce fut le cas en 1892, 1906, 1926, 1935 et 1945
Durant cinquante ans, elles permettent bien de voir l’évolution du vignoble, des routes et chemins

Les cartes nationales de la Suisse au 25:000
Elles sont éditées par l’Office fédéral de topographie
Citons celles de 1955, 1980, 1996


La carte de 1950
Pour un passé plus proche
Il existe aussi une carte de la commune de 1950
Cette carte a été levée par L. Rapaz, géomètre officiel à Lausanne

La carte de 1998
Et le bureau DTP d’Orbe a mis à jour une carte du territoire basée sur les données cadastrales de 1998, mais il manque toutefois quelques maisons construites avant cette date.




La carte de 1810 de J.-F. Cavat







Ce premier plan de la commune est une très jolie carte réalisée par J.-F. Cavat .
Les limites territoriales notées sur cette carte ne sont plus exactes suite à quelques modifications effectuées pour ne pas partager une parcelle entre deux communes.
Les lieux-dits sont bien notés, la plupart sont encore utilisés mais un certain nombre ne sont pratiquement plus utilisés.
Cette carte a souffert des outrages du temps, marquée par de nombreuses petites taches brunes.




Portion de la carte de 1810 montrant le village

Que nous révèle ce premier plan de la commune d’Arnex ? 

Etendue du village
L’image ci-dessus montre que vers 1810 toutes les maisons du village se situent au sud de la route La Sarraz-Orbe, à part la maison construite en 1711 par un certain Jean Gozel.
La forge communale existe encore à l’endroit de feu le café de la Couronne et le pressoir à côté de l’église n’est pas encore là.
Quant au château il ne possède qu’une grange, la seconde, côté Jura, viendra en 1825.  
Etendue du vignoble
En 1810 le vignoble se concentre sous le village.On distingue un tout petit parchet aux Vaux, ainsi que sur la Rebataz du côté d’Orbe. 
L’Etang d’Arnex
Il est bien présent dans toute son étendue avec son fossé qui conduit l’eau jusqu’au Moulin en passant par la Donchire 
Le Marais
Le chemin d’Orny à Orbe serpente encore au bas du coteau et le chemin qui permet de récolter les fourrages est situé beaucoup plus à l’Est que l’actuelle route de Bavois (qui n’existe pas encore). 
Les routes
Quant aux véhicules qui vont de Pompaples à Croy, ils empruntent la vieille route qui existe encore à la lisière du bois du Chanay et avec une loupe vous pouvez distinguer la Gouille de Pâle qui est bien notée à la limite de Croy. 

Les chauchis
Les chauchis sont de grands pâturages communaux.On découvre ceux de Bulande, de Saugettes et de Sangolin.
Ils sont à l’origine du terrain possédé par la commune et loué actuellement aux agriculteurs du village


Les plans géométriques de 1808 et 1809

Grace à ces plans, il est possible de connaître le nom de tous les propriétaires d’un terrain, d’un bâtiment ou très souvent d’une fraction de bâtiment.



Le plan du village en 1809

Carte topographique du village et territoire d'Arnex

Ce premier plan de la commune datant de 1810 est une très jolie carte réalisée par J.-F. Cavat et conservée aux Archives cantonales.

Vous pouvez également commander une copie papier (26 cm x 46 cm) cmorel@worldcom.ch




Photo de la carte topographique du village et territoire d’Arnex

 Les limites territoriales notées sur cette carte ne sont plus très exactes, suite à aux modifications effectuées plus tard, pour ne pas partager une parcelle entre deux communes.Ainsi les changements de limite avec Bofflens sont notés par un petit collage, relevé pour prendre la photoLes lieux-dits des bois et des champs sont bien notés, la plupart sont encore utilisés, mais quelques uns sont tombés dans l’oubli.Cette carte a souffert des outrages du temps, marquée par quelques plis et de nombreuses petites taches brunes.    


La carte du territoire de la commune d’Arnex de 1867


Carte du territoire d’Arnex de 1867
Cette carte est l’œuvre de Louis Deluz de Romanel,commissaire arpenteur à Romanel elle est basée sur des relevés effectués en 1865 et 1866. 
Elle existe à l’échelle de 1 :10'000.  
Un peu plus petite que la précédente de 1810, elle contient moins de lieux-dits.
La voie ferrée réalisée vers 1869-70 n’y figure pas encore.
Elle montre bien l’expansion du vignoble depuis la Grèpe jusqu’aux Vaux depuis 1810.


Le grand étang est toujours là, il sera assaini vers 1907, ses sources seront captées pour le nouveau réseau d’eau du village et les terres drainées pour être mises en cultures.

Les chemins du Marais n’ont pas été modifiés depuis 1810.
Par contre, il existe un nouveau tracé pour le chemin qui part du Moulin vers Duret et le Breuil (1861-62) .

Un nouveau cimetière. Le cimetière qui existait autrefois autour de l’église  a été déplacé en Delaize en 1832. Il sera encore agrandi en 1886. 

La surface viticole a fortement progressé depuis 1810.Tous les coteaux des Vaux sont plantés en vigne. Tout comme les parcelles de Malessert jusqu’au Crêt des Peupliers.Notons qu’au bas de la « Cherreyre » les vignes n’arrivent pas jusqu’au chemin. 
 
 
 Détail du village en 1867

Le village
On peut y distinguer trois nouveaux étangs : un en dessous du moulin pour alimenter le battoir construit par la commune en 1850, et deux autres autour du château.
Quelques fermes se sont construites à la Tuilière et sur Chenau, ainsi qu’une bergerie édifiée en 1828 à l’endroit occupé actuellement par la place de jeux devant le collège

Le plan détaillé du village indique de nombreuses constructions dans le quartier de la Tuilière avec :
         Le café de la Croix Blanche (Le Toucan) en 1823-1826 
         La maison actuelle de Françoise Develey par Samuel Baudat (MSB 1830) 
         La maison de Claude Baudat,  pas de date, mais vers 1833 par Pierre Monnier 
         La maison de Constant Gauthey et Emile Grether par Pierre Samuel Gauthey (
PSGT 1842)
         La maison de Bernard Monnier en 1855  par Jean Alexandre Bovet  

Une bergerie existait à l’endroit actuel du collège.
Edifiée en 1828, mais victime d’un incendie elle est reconstruite en 1855.De moins en moins utilisée, elle sera détruite pour faire place au collège en 1921. 
Et sur Chenau trois maisons ont été construites        
      La maison des Michel en 1816 par le meunier Pierre-Louis Lavenex        
      La maison des Peiry en 1818          
      La maison des Paillard et Barclay, (l’ancien moulin de Caquellion) en  1835 (IFM) 

Au Château, la seconde grange côté Jura a été construite ainsi que deux petits étangs. 

Au Moulin le petit étang est toujours là et il y en a un second en aval qui constitue la réserve pour alimenter le battoir construit par la commune en 1850, un peu en dessous du moulin. Un battoir qui était loué chaque année après mise du prix de location.
Mais un battoir qui ne fut pas une réussite financière pour la commune, à cause de nombreuses réparations.
Elle va finalement le revendre en 1872 à Ferdinand Baudat qui possédait également le battoir construit dans la grange du moulin vers 1865. 


Le battoir construit en-dessous du moulin



Plan du Château dans le plan cadastral de 1865


Avec une gravure montrant un des petits étangs et quelques canards.



Les cartes Siegfried

Ces diverses cartes ont été éditées pour notre région en
1892, 1906,1926, 1935, 1945
Elles permettent bien de voir l’évolution du vignoble, des routes et des chemins

Détail du village en 1892


L’arrivée du chemin de fer en 1870 a entrainé quelques constructions le long de la route de la gare



La carte de 1950



De bonne dimension (   110 cm x  90 cm),  cette carte est à l’échelle 1:5000
Mais cette carte levée par L. Rapaz, géomètre officiel à Lausanne ne correspond déjà plus à la réalité pour les limites avec les communes de Bofflens, Agiez.




Détail du village en 1950





Les cartes nationales de la Suisse au 25:000
Editées depuis par l’Office fédéral de topographie
Citons celles de 1955, 1980, 1996

Détail du village sur la carte de 1955


La carte de 1998
Et le bureau DTP d’Orbe a mis à jour une carte du territoire basée sur les données cadastrales de 1998


Cadastre actuel de la commune d'Arnex

A chercher sous :

http://www.geoplanet.vd.ch/




Aucun commentaire:

Publier un commentaire