jeudi 10 novembre 2011

Les allumeurs de réverbères

Allumeurs de réverbères
Nous n’allons pas évoquer  celui du Petit Prince de St Exupéry, mais les allumeurs de réverbères du village d’Arnex sur Orbe.

C’était vers la fin du 19e siècle quand la Municipalité décide d’éclairer quelques rues du village.
En août 1879, Monsieur Schmidt, ferblantier lampiste d’Yverdon, reçoit le mandat de poser quatre falots à néoline, trois sur un bras et un sur une colonne de fonte. Le tout selon le modèle de ceux qui sont posés à Rances.
Quelques anciennes cartes postales en ont gardé le souvenir.
Colonne de fonte pour la place
Sur un bras dans la rue principale
Et pour s’en occuper la Municipalité nomme chaque année un responsable qui devait également noter la durée de fonctionnement des falots!
Le maréchal Charles Monnier fut très souvent responsable de cette tâche.

 

Contrat de 1884 avec Charles Monnier pour l’entretien et l’allumage des falots

Cette fonction communale va durer de 1880 à 1903

En 1902, profitant de l’arrivée de l’électricité dans nos contrées, la Municipalité propose au Conseil de faire une demande à la Compagnie vaudoise des lacs de Joux pour que le village soit éclairé à la lumière électrique.
En décembre 1902, le Conseil admet cette nouveauté à l’unanimité. Les travaux se feront donc en 1903. Soit dix lampes électriques dont l’emplacement exact est décidé par le Conseil général après de grandes discussions


Vers 1904 l'électricité est là, mais le réverbère est toujours en place..

Les néons de 1961
En décembre 1960, la municipalité estime qu’il est temps de remplacer les lampes par des tubes néon plus lumineux et en mars 1961, le projet étudié par Louis Gauthey est accepté par le Conseil.

Les réverbères dès 2001
Quarante ans plus tard, les modes changent, alors place aux réverbères oranges !

Dès 2001, et par étapes, les néons sont remplacés par d’élégants réverbères donnant durant la nuit, une teinte plus chaude aux rues et ruelles de ce village et s’allumant sans le concours d’un allumeur communal.

Réverbère actuel



Aucun commentaire:

Publier un commentaire