mardi 15 novembre 2011

Les compteurs d'eau

Quoi de plus banal qu'un compteur d'eau ?




Il suffit d'ouvrir son couvercle pour découvrir sa consommmation annuelle.




Et pourtant....
Et pourtant, il a fallu bien du temps pour décider de les installer dans chaque maison du village d'Arnex.
Quand, en 1907, l'eau arrive sous pression dans les maisons grâce au réservoir du Crêt de la Perrause , la facturation de ce liquide s'établit par robinet.

Le 20 février 1907, le Conseil adopte le projet d’amenée d’eau et fixe le prix de la concession des ménages à 25 francs pour le premier robinet, 12 francs pour le second et 6 pour les suivants, avec une durée minimale de 10 ans.
Mais ce mode de faire ne pousse pas à l'économie. Et comme les sources de l'étang ne sont malheureusement pas très généreuses, le manque d'eau se fait souvent sentir, surtout au quartier de la gare, le plus élevé du village.

Les mises en garde, les recommandation d'économiser l'eau ont peu d'effets.
Alors en 1926 la Municipalité commence à se renseigner sur le prix des compteurs.Sans doute très chers puisqu'il faut attendre 1930 pour que Jacques Lavenex, dit Caqueïon, surveillant du réseau d'eau ait l'autorisation d'en prendre un à l'essai.
Un essai qui va durer, car ce n'est qu'en 1935 que sera nommée une commission pour étude de l'achat des compteurs.
Là encore pas de précipitation, six ans plus tard, en février 1941 le Conseil général après avoir entendu le rapport de la dite commission décide par 35 oui contre 15 non de poser des compteurs.
Une opération impliquant un emprunt de fr. 10'000.-
Soit fr 6'200.- pour les compteurs , plus environ fr 4'000.- pour les frais de la pose effectuée par les maréchaux Poget et Mounoud.
 La Municipalité peut donc passer commande de 150 compteurs 3/4



Des compteurs qui permettent actuellement de facturer l'eau au prix de fr. 0.60 par m3, ce qui est très bas pour la région.
Mais depuis 1992, s'y ajoute une taxe d'épuration de fr. 2.- par m3.
Une taxe qui a passé à fr. 2,60 dès 2011, à cause de l'augmentation des frais pour l'élimination des boues.
On voit donc que l'eau sale coûte ainsi quatre fois plus cher que l'eau propre !!
Quoi de plus banal qu'un compteur d'eau ?

Et bien un autre compteur ...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire